La plus belle pour aller danser

RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Dim 5 Mar - 14:48

Rappel du premier message :

Bonjour les amis
Afin de récupérer ce que nous vous avions proposer depuis plus d'un an concernant la discographie de Sylvie, nous avons décidé avec Laurent et Pierre de retracer ici l'aventure ..
Je vais donc vous remettre, ensemble, les images des montages que j'avais fait et les commentaires de Pierre.
Bien entendu l'histoire continue et dès lundi nous repartirons sur le 45 T "BYE BYE LEROY BROWN".


Dernière édition par JUVART le Lun 1 Mai - 16:05, édité 2 fois
avatar
JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 56
Localisation : LES SABLES D OLONNE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Lun 3 Avr - 17:21



Commentaire Alain :

Bonjour les amis,
Juste avant ce 59ème 45 T qu’est « SHANG SHANG A LANG » (RCA N° PB 37031) jumelé avec « TOI MON AVENTURE » sortent en France deux  singles PROMO le premier RCA PB 37015 contient « Les chemins de ma vie » et «Toi mon aventure » et le second RCA PB 37028 avec « Shang Shang a lang » avec en face B « TOUT AU FOND DES TIROIRS » (Chanson qui  fera l’objet notre prochain disque).
A notre connaissance il n’existerait qu’une seule pochette et un seul label pour ce disque. Pochette avec imprimerie A.R.E.A.C.E.M – D-1  et label orange papier. (Bien évidement si vous en connaissiez d’autres, merci de nous en faire part).
Ce disque sortira en Turquie avec la même pochette mais avec le fond rouge (RCA N° 75909) mais aussi au Japon avec une belle pochette inédite (SS 2501) avec en face B « Une nuit d’amour » (deux tirages comme d’habitude là bas (label blanc PROMO et label orange pour le commerce) mais aussi au Portugal (RCA YPPBO 708) avec en face B « Les chemins de ma vie » (pochette avec la photo du LP Français) et enfin au Canada mais qu’en 1977 (RCA 50385) avec cette fois ci « DA DOU RON RON » en face B. Vous retrouvez tous ces disques sur la discographie du site.
http://www.sylvie-vartan.com/vartand0.htm
On retrouve aussi ce titre sur le EP « Chante avec Sylvie VARTAN » » de 1976.
Cette chanson a assez bien marché puisque qu’on le retrouve N°2 dans le hit parade du journal SLC N° 153 de mai 1975 visible aussi sur le site :
https://get.google.com/albumarchive/105954136308887830718/album/AF1QipMk7DTzrqVNexqmGEj0nWejs7rRSLTWhNNHvbQ4/AF1QipOyWoPNF4RNcyLCLJg9oOxzw092K_FaMlG_joWS
Je laisse la place à mon nouveau co-animateur de cette rubrique pour vous en parler un peu plus et j’en profite encore une fois pour saluer mon ami Pierre  …
Alain

Commentaire Laurent :

"Voici le 59eme 45T à commenter et Pierre ayant provisoirement mis cet exercice entre parenthèses, je m'y attèle en espérant faire aussi bien (mieux ce serait peine perdue)

La pochette assez pop (pour ne pas dire kitsh) est diversement appréciée des fans qui auraient sans doute préféré voir le joli minois de Sylvie, mais ce graphisme rappelle la pochette de l'album sorti au même moment où Sylvie est juchée sur une étoile. La session de photos avait d'ailleurs fait l'objet d'un reportage dans un magazine pour les jeunes.
Quant aux titres, c'est comme souvent, deux facettes de Sylvie qui se côtoient : la Sylvie assez music-hall avec un titre léger en face A et l'autre, plus mélancolique, en face B.
"Shang shang a lang" est l'adaptation en français de "The shang a lang song" des Ruby Pearl & Dreamboats créée en 1973 par Peter Shelley - Marty Wilde (père de Kim) et adaptée en français par Gilles Thibaut qui nous a habitués à plus intellectuel.
C'est l'acteur Jean Stout qui prête sa voix de basse testostéronée au "génial génie".

"Shang shang a lang" a été interprétée (comme sa face B) dans le show des Carpentier -souvent appelé  "tout au fond des tiroirs"- prévu pour la fin de l 'année mais reporté pour cause de grève.


Sylvie chantera aussi "Shang shang a lang" dans les rendez-vous du dimanche en février 1975


et dans sa version italienne "Aladino" pour le fameux Punto e basta" diffusé sur la RAI :


Sylvie a repris ce titre avec autodérision, en deuxième partie de son concert du Palais des Congrès en 2008.

Quant à toi mon aventure, il s'agit d'une chanson originale composée par Eddie Vartan sur des paroles de Michel Mallory.
Sylvie la chante en ouvrière dans le show des Carpentier
https://www.youtube.com/watch?v=dp_IOK14Wcw
Les fans apprécient beaucoup cette valse mélancolique qui n'a malheureusement jamais été reprise par la suite sur scène ou à la télévision.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Lun 10 Avr - 8:35



1) Commentaire Alain
Bonjour les amis,
Et bien voilà nous arrivons à ce fameux 45 T  de Sylvie, le N° 60 de notre liste, avec « TOUT AU FOND DES TIROIRS » et « J’AI LE CŒUR EN PEINE, J’AI LE CŒUR EN JOIE » extrait du show télévisé de 1975.
Nous sommes encore dans les étoiles …
Ce disque porte le N° 42015 et comme le précédent il n’existe à notre connaissance qu’un seul tirage, pochette imprimerie OFFSET France et label papier orange.
Que dire de plus sur ce disque … aucun tirage à l’étranger,  juste que l’on retrouve le titre principal sur le livre disque de 1976  «Chante avec … »
Heureusement l’actualité de la semaine prochaine sera bien plus jolie !!!!!

2) Commentaire Laurent :
Voici le 60ème EP de notre chanteuse préférée. Il s'agit à nouveau, de deux extraits du spectacle télévisuel de Maritie et Gilbert Carpentier diffusé le 29 mars 1975.
"Tout au fond des tiroirs" est une chanson du tandem Dumas/Debout écrite spécialement pour le show. Dans son dictionnaire des chansons de Sylvie, Benoît Cachin interviewe Roger Dumas qui explique avoir songé à la maison d'une aïeule pour écrire les paroles. On s’en serait douté : qui n’a jamais fouillé dans les armoires et tiroirs d’une vieille maison de province ?
Sylvie interprète ce titre avec allégresse -en présence d'un jeune comédien censé incarner son neveu ou cousin le sait-on ?- en parcourant la maison.
C'est une chanson très légère mais bien éloignée des titres rocks auxquels la chanteuse nous avait habitués dans les années 60.

Pour "j'ai le cœur en peine j'ai le cœur en joie", Sylvie chante en duo avec Fernand Sardou, le célèbre comédien et père du chanteur Michel qui participe aussi au show. Ce sont des questions de droits qui expliquent que le duo avec le fils ne figure ni sur l'album ni ce single. C'est dommage car son impact commercial aurait sans nul doute été plus important que cette petite chanson sans prétention pour ne pas dire nunuche.
Sylvie vient voir son oncle à la campagne et demande des nouvelles du village. Je me souviens enfant avoir vu ce show télévisé et j'étais fasciné par cette voiture avec les essuie-glaces qui bougent et les feux qui s'allument pour communiquer avec Fernand Sardou. Il faut dire que c'était la grande époque de la coccinelle !

Le 10 mai 1975 Jean-Jacques debout a droit également à son "numéro un" réalisé par les Carpentier. Bien entendu son
amie Sylvie y participe par le biais d'un duo -à savoir "J'ai le cœur en peine, j'ai le cœur en joie" mais adapté pour l'occasion- et à distance, car elle est en train de tourner ses shows Punto e Basta en Italie. Jean-Jacques et Sylvie ont vraiment l'air très complice, ce qui fait tout le charme de la seconde version de ce duo.
Pas de photo de Sylvie sur la pochette cette fois non plus hélas. Le design en est catastrophique.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Jeu 27 Avr - 21:46



1) Commentaire Alain :

Bonjour les amis,
Après nous avoir passé ce qu’il y avait de plus mauvais en matière de pochette de disque, RCA va largement se rattraper avec ce nouveau 45 T qui sera l’un des tubes de l’été 1975. En effet ce 45 T, N° 42026 avec « LA DROLE DE FIN » et « TU NE ME PARLES PLUS D’AMOUR », va être édité sous deux pochettes différentes tout d’abord une pochette sur fond bleu, Sylvie assise au sol avec une tenue de scène et à ses pieds son petit yorkshire PLOUF, la seconde sur fond rouge nous montre Sylvie devant un tabouret sur lequel repose une nouvelle fois PLOUF. Les photos ne sont pas signées sur les pochettes.
Pourquoi y a-t-il eu ce changement de pochette, je ne sais pas mais si quelqu’un a une idée ….
Concernant les labels du disque on en compte deux aussi sur papier orange, le premier avec une écriture blanche sur le pourtour et le nom  « Sylvie Vartan » écrit en minuscule, le second avec écriture en noire sur le pourtour et « SYLVIE VARTAN » écrit en majuscule.
On trouve chaque pochette avec les deux labels dont quatre possibilités de vous faire plaisirs.
Le titre est classé N° 4 du HIT PARADE de la revue « Salut les copains »  N° 157.


Concernant les sorties à l’étranger, on retrouve ce disque en Allemagne (RCA N° PPBO 4123), au CANADA (RCA N° 50107) et sur un 45 T du Japon de 1977 (RCA SS 3055) il y a « la drôle de fin » jumelé avec « La Maritza ».
Enfin il y a une version en Espagnol sortie en 45 T dans ce pays en 1976 accompagné de « Qu’est ce qui fait pleurer les blondes » (existe en version PROMO avec label blanc et en version commerce avec label orange).
Vous retrouvez bien sur toutes ces pochettes sur le site dans le rubrique « Discographie Internationale »
http://www.sylvie-vartan.com/vartand0.htm
C’est à toi Laurent …

2) Commentaire Laurent

Est-il besoin de présenter « La drôle de fin » ?
Il s’agit d’un des plus gros succès 70ies de Sylvie sur disque mais également sur scène.
Jacques Revaux qui était alors son nouveau producteur aime à raconter que la chanteuse n’était pas emballée à l’idée de chanter du tango quand ses confrères chantaient des titres un peu plus disco.
Sylvie m’a assuré que non, ayant flairé le potentiel scénique du titre.
C’eut effectivement été une grave erreur que de ne pas reprendre « Last Tango », titre créé par Ray Vincent, B. Liber & Meakin du groupe « Esperanto » car avec ce titre, Sylvie décrocha le tube de l’été 75.
Ce titre a été adapté en français par Jean-Michel Rivat dont les paroles confèrent une certaine théâtralité à la chanson
« Ils sont bien quelque part
Sur le quai d'une gare
Dans un café anglais,
Un hôtel espagnol »
Avec ce titre, Sylvie décrocha le tube de l’été 75, en prélude à un Palais des Congrès décisif à bien des égards.
Sylvie l’a interprété sans chorégraphie dans des émissions TV (dans midi première ou chez Guy Lux ci-dessous)

ou avec des pas encore peu élaborés

Sur scène, ce titre a bénéficié d’un nouvel arrangement (avec un long pont musical) et de la fameuse chorégraphie avec porté de Walter Painter. Sylvie a emmené ce numéro avec elle en tournée (jusqu’en 1982 pour être précis)

La chorégraphie a été « allégée » pour le Casino  de Paris (un danseur contre 16 en 1975)
Sylvie l’a rechantée sans danseur  dans un concert de rodage à Vincennes le 11 septembre 2009.
Sylvie l’a également reprise en espagnol l’année de sa sortie, pour la chanter à Barcelone lors de la même tournée 2009/2010.


Il en existe aussi une version anglaise (aux paroles différentes de la version originale, si si) et sortie plus tardivement car enregistrée pour le « Monte Carlo Show » en 1980

et chantée live dans la version anglaise du Palais des sports 1981 commercialisée dans l’intégrale de 2004.
Sylvie campe une femme fatale, dominatrice et glamour, personnage qui lui collera longtemps à la peau. Sylvie a-t-elle été consciente de l’impact de ce titre sur son image, j’en doute. Mais dans mon entourage, beaucoup d’observateurs la trouvaient froide, l’air un peu garce. Rien d’étonnant à ce que JC Brisseau ait pensé à elle par la suite.
En face B, c’est une Sylvie très désabusée qui chante. « Tu ne me parles plus d’amour » est l’adaptation d’un titre italien « Innamorati » de Mino Reitano adapté en français par Pierre Delanoë et Patrick Larue.
Les paroles ancrées dans un quotidien conjugal assez réaliste sont éloignées de la face A et ne sont pas sans rappeler « emmène-moi danser ce soir ».  
« Éteins la lampe et viens,
il est tard on va se coucher »
En voici une interprétation pour une émission de Guy Lux

Après son triomphe au Palais des Congrès, Sylvie ne chantera plus ce titre qu’elle remplacera dès 1976 par « La lettre » face B d’un 45T à succès….
« Tu ne me parles plus d’amour »  plaît pourtant beaucoup aux fans comme en témoigne le sondage lancé sur le bestseller « Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes » sur ce forum il a quelques temps. Je disais que « Tu ne me parles plus d’amour »   rappelle « Il suffirait que tu sois là », autre titre italien grandiloquent adapté par Sylvie un peu plus tard.
Les deux faces de ce 45T ont sans doute contribué au succès commercial de ce bestseller, sorti en février 1976. Il faut dire que ce 33T contient d’autres pépites sur lesquelles nous reviendrons dans les prochaines semaines.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Jeu 27 Avr - 22:00



1) Commentaire Alain

Bonjour les amis,
Fin d’année 1975 sort ce 45T, 62ème de notre série, il porte le N° 42054 et contient « Danse-là, chante-là » et « Ma liberté ».
Il existe 3 variantes de la pochette dont la photo est de Francis GOLDSTEIN :
- Pochette avec imprimerie « AREACEM » écrit en bas au verso
- Pochette avec imprimerie « CIDIS Louviers » écrit sur le coté droit au verso de la pochette
- Pochette avec imprimerie  « CIDIS Louviers » écrit sur le coté droit au verso de la pochette et avec « RCA éditeur … » inscrit en bas sur la photo verso
Vous retrouvez ces trois pochettes dans cet ordre sur la photo.
Concernant les labels on en trouve trois aussi :
- Label blanc du TEST PRESSING
- Label orange papier
- Label plastique marron
Comme pour le précédent vous pouvez trouver les différentes pochettes avec différents labels.
Pour les parutions étrangères, ce 45T est sorti au Canada sous le N° 50163 et au Brésil N° 101-7092 avec les mêmes titres.
On retrouve aussi la version Italienne de « Ma Liberté » qui devient « Questa sporca vita » sur un 45T promotionnel Italien N° TPJB 1133 (une seule chanson de Sylvie).
Vous retrouvez tout cela dans la discographie étrangère du site de Laurent :
http://www.sylvie-vartan.com/vartand0.htm
Laurent, je te laisse la parole pour nous parler un peu plus de ce disque et de ces chansons ….

2) Commentaire Laurent

"Danse-la Chante-la" est la reprise d'un titre des Shepstone & Dibbens, un groupe quasiment inconnu en France comme le relève Benoît Cachin dans son dictionnaire des chansons de Sylvie Vartan.
Tambourine / Shepstone & Dibbens.

1975

Il s'agit du dernier gros succès de 1975, année faste pour Sylvie. Il faut dire qu'à l'époque Sylvie réussit le double exploit de cumuler disques d'or et celui de remplir la très grande salle du palais des congrès. Bizarrement, Sylvie ne chantera jamais ce titre sur scène mais seulement dans un medley en 1977. Elle la chantera quelques fois à la télévision :
pour Guy Lux

Sylvie Vartan Danse la chante la
Sylvie Vartan Danse la chante la Ring Parade 1975


et lors du Numéro Un Michel Sardou le 1er novembre de la même année.
Sylvie Vartan "Danse-la, chante-la" (live officiel) | Archive INA


Lors de l'émission Michel Sardou donne l'explication : c'est Jacques Revaux leur producteur commun qui a obligé la chanteuse à sortir ce 45T. Sardou salue également le succès du spectacle de Sylvie au Palais des congrès.
C'est Yves Desca qui a adapté cette chanson qui dans son titre original s'appelle "Tamborine" ; l'auteur fait clairement référence à David et ses yeux bleus, alors méconnus du grand public.

Pour la face B, c'est Gilles Thibault (à qui on doit "cette lettre là") qui adapte pour Sylvie la chanson "Questa Sporca Vita" de Paolo Conte. Il s'agit donc de "Ma liberté" que Sylvie ne chantera -sauf erreur- jamais sur scène et en de rares occasions à la télévision, lors d'un "système 2" du 23 novembre 1975 et lors d'un midi première avec Danielle Gilbert.


La photo de la pochette est un des nombreux clichés issus de la séance photos promotionnelle du Palais des Congrès. C'est un gros plan dont on connaîtra des variantes sur un disque Impact ou le "Sylvie Vartan Story" volume 2 notamment.

Pour ma part je ne suis pas fan de "Danse-la chante-la" mais j'ai déjà suggéré à Sylvie de la reprendre car je sais que de nombreux fans ne partagent pas mes goûts. La réponse a été sans appel : non.
Force est de constater que pour certains titres, Sylvie reste constante dans ses goûts. Mais d'autres surprises sont à attendre du prochain Olympia.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Lun 1 Mai - 8:55


Commentaire Alain :
« Qu’est ce qui fait pleurer les blondes ?» Qui ne connait pas cet énorme tube de Sylvie ….
Sorti en début d’année 1976 en 45 T  sous le N° 42087, il a en face B « La lettre »
La photo de la pochette est signée Bernard LELOUP, grand photographe de « Salut les copains » qui a réalisé de nombreuses photos ayant servis à des 45 T
http://www.encyclopedisque.fr/artiste/9840.html
Il existe au moins trois pochettes différentes :
- Pochette avec imprimerie A.R.E.A.C.E.M
- Pochette avec imprimerie CIDIS Louviers
- Pochette beaucoup plus foncée de chez CIDIS Louviers
Concernant les labels, on peut trouver :
- Le label blanc du TEST PRESSING
- Un label orange papier
- Un label orange papier sur le quel a été ajouté sous le titre principal « produit et réal. Par J. Revaux pour RCA »
- Un label marron plastique
- Un label marron plastique sur le quel a été ajouté sous le titre principal « produit et réal. Par J. Revaux pour RCA »
Je possède aussi un 45 T label orange papier avec la même étiquette sur les deux faces, celui de la face A.
Vous retrouvez l’ensemble des pochettes et label sur la photo.
Pour les sorties de ce 45 T à l’étranger, il y a :
- CANADA 45 T N° 50214 avec deux éditions, une promo label blanc et une commerciale avec label bleu
- Italie 45 T N° TPBO 7022 deux éditions aussi, label blanc pour le promo et label vert/jaune pour le commerce (pochette différente de la Française puisque que l’on retrouve sur le 45 T la pochette de l’album Français)
- JAPON 45 T N° SS-3001, toujours deux éditions, label blanc pour le promo et label orange pour le commerce (pochette différente de la Française)
- Portugal 45 T N° 20159/E  avec copie arrangée de la pochette Française
- TURQUIE 45 T N° 76909 avec pochette Française mais  photo en noir et blanc.
Nous retrouvons toutes ces belles pochettes sur la discographie internationale  du site officiel de Sylvie :
http://www.sylvie-vartan.com/vartand0.htm
Bien évidement ce titre a été classé  N°1 au HIT PARADE de la revue « Salut les copains »

Je pense qu’il a été aussi très bien classé dans les « hit parade » radio comme sur EUROPE 1 ou Sylvie était N°1 le 21/02/1976.

Commentaire Laurent :
Voici certainement LE TUBE de la décennie, voire le plus gros succès discographique de Sylvie toutes périodes confondues (coude à coude avec « La plus belle pour aller danser » qui a cartonné au Japon).

Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes est l’adaption de « Ride the lightnining », un titre un peu flonflon du chanteur sud africain John Kongos.

Il faut reconnaître que les arrangements français sont plus toniques.
Pierre Delanoë raconte dans le dictionnaire de Benoit CACHIN, qu’il s’est tout simplement inspiré de la chevelure de Sylvie. De fait, ses paroles ne sont pas dénuées de malice et contribuent à alimenter le mythe Vartan.
Le succès de Sylvie est encore renforcé par cette sympathique ritournelle qui inaugure avec faste l’année 1976.
Sylvie a souvent chanté ce titre en télé

Et sur scène : dès la reprise du Palais des Congrès en 1976, avec danseurs de nouveau en 1977 (ce que la vidéo ne montre hélas pas, je me souviens avoir vu un extrait de la chorégraphie sur M6 lors de la 1ère diffusion de Fréquenstar en 1992 mais la séquence a ensuite été coupée pour les rediffusions suivantes – si quelqu’un pouvait partager les images, ce serait très gentil).

Sylvie a chanté ce titre au Palais des sports en 1981 puis ne l’a rechantée qu’au Casino de Paris. Moi qui n’aimais pas ce titre j’étais heureux de le réentendre avec les excellents arrangements de Philippe Delettrez qui donnait à ce titre (et à bien d’autres) un nouvau souffle. Depuis Sylvie l’a chantée quasiment systémtiquement, version up tempo au Palais des Congrès en 2004 puis lors de medleys.

La face B, la lettre, est un titre de Michel Mallory que Sylvie a chantée lros de la reprise du Palais des Congrès en 1976, en lieue t place de « Tu ne me parles plus d’amour ».
Elle l’a également chantée à la télévision :

C’est une jolie ballade, injustement oubliée par Sylvie qui s’obstine à la confondre «avec « Cette lettre-là » qu’elle adore, au point de déclarer avoir complètement oublié ce titre. Peu de probabilités qu’elle la reprenne donc.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Sam 13 Mai - 6:48



Commentaire de Alain :
Nouveau 45 T de Sylvie en mai 1976 (la sortie du TEST PRESSING est du 14/05/1976) avec encore une fois un gros tube de Sylvie : « L’amour c’est comme les bateaux ».
Le disque porte le N° 42117, chez RCA bien sur, avec une photo, qui fait un peu triste, de Michael CHILDERS (SIGMA).
A notre connaissance il y aura trois pochettes avec variantes différentes :
- Pochette avec imprimerie AREACEM
- Pochette avec imprimerie CIDIS Louviers
- Pochette CIDIS Louviers mais avec adresse du « CLUB SYLVIE VARTAN » au verso
De même on ne dénombre pas moins de quatre labels différents :
- Label blanc pour le TEST PRESSING
- Label orange papier orange avec écriture du pourtour en blanc
- Label orange papier orange avec écriture du pourtour en noir
- Label marron plastique
Concernant les sorties étrangères de ce single, on retrouve à peu près les mêmes que le 45 t précédent excepté  la sortie en Italie, on trouve donc :
- 45 T CANADA N° 50285 avec un la bel blanc (promo) et label bleu (commerce)
- 45 T Japon N° SS-3079 avec un label blanc (promo) et label orange (commerce)
- 45 T Portugal N° PB 8051
- 45 T TURQUIE N° 76910
Le titre est entré directement N° 6 au HIT PARADE du magazine « SALUT LES COPAINS » avant d’atterrir dès la deuxième semaine à la 3ème place :


C’était quand même la grande époque des posters et Sylvie n’y coupait pas, voici par exemple rien que pour ce titre ce que PODIUM avait fait ..




Commentaire de Laurent :
Voici LE tube de l’été 1976 et celui qui m’a donné envie de m’acheter mon 1er album de Sylvie !
« L’amour c’est comme les bateaux » est un titre remarquable à bien des égards : il s’agit d’un texte de Gilles Thibaut (sur une musique d’André Popp récemment disparu). L’auteur de « Par amour par pitié » file ici la métaphore marine avec beaucoup de talent.
Sylvie a chanté ce joli succès à la télévision (chez Guy Lux et Drucker )


mais aussi au Palais des Congrès où elle produisait son nouveau tour de chant en 1977.

Bizarrement, après la tournée de 1978, ce titre a ensuite complètement disparu des tours de chant de Sylvie, au point que certains fans ont émis l’hypothèse que Sylvie ne l’aimait pas.
Alors que je lui en faisais la remarque lors d’une interview en 2009, Sylvie m’a alors révélé qu’elle allait reprendre plusieurs textes de Gilles Thibaut qu’elle considère comme un de ses meilleurs paroliers, dont « L’amour c’est comme les bateaux » en me faisant promettre de laisser la surprise aux internautes. Je ne pus toutefois m’empêcher d’exprimer mon vœu sous forme de teasing dans une interview à « Nos Tendres et Douces années magazine ».
http://www.sylvie-vartan.com/images/ntdahs2.jpg

Nous eûmes donc le plaisir, après plus de 30 ans de patience, de réentendre  « L’amour c’est comme les bateaux » le 11 septembre 2009 à Vincennes, avant-première de l’Olympia et d’une longue tournée qui emmènera la chanteuse sur les routes jusqu’en 2010.
On peut espérer que ce titre figure dans le prochain spectacle en forme de best-of chronologique.

La face B  propose « La meilleure fille en moi », qui est selon moi le titre le moins abouti de cet album. Je n’aimais pas du tout les paroles. Pourquoi sur cet album plein de tubes en puissance, est-ce ce titre qui a été choisi en face B de ce 45T ? me suis-je toujours demandé. Sylvie l‘a chanté à la TV, jamais sur scène.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Sam 13 Mai - 7:02

[/url

Commentaire Alain :
Nous arrivons fin 1976 avec la sortie de ce nouvel opus de Sylvie « Ta sorcière bien aimée » et « Souvenirs » (N°65 de notre série), pour ma part je l’ai acheté le 03/11/1976. Ce disque sorti chez RCA porte le N° 42155, la photo de la pochette n’est pas très récente puisqu’on la retrouve (inversée) sur le poster que je vous avais proposé sur le commentaire du dernier disque et qui datait de juillet 76. Et on retrouve cette même tenue dès le mois de mai 76


A notre connaissance il existe 2 pochettes avec des imprimeries différentes :
- Imprimerie « Montreuil offset »
- Imprimerie « AREACEM »
Et 4 labels de disque avec des variantes :
- Label papier orange avec écriture en noir
- Label papier orange avec écriture en noir avec deux lignes sous le nom de « SYLVIE VARTAN »  en effet on trouve en plus « « Produit et réalisé par Jacques Revaux pour RCA »
- Label papier orange avec écriture en blanc
- Label papier orange avec écriture en blanc avec deux lignes sous le nom de « SYLVIE VARTAN »  en effet on trouve en plus « « Produit et réalisé par Jacques Revaux pour RCA »
Je sais maintenant que ces petits détails n’intéressent pas grand monde mais que les collectionneurs en sont friands !!!!!
Concernant les sorties de ce 45 T hors de France cela se limite au Portugal avec le 45 T PB 8054 à retrouver sur la discographie internationale du site.
http://www.sylvie-vartan.com/vartand78.htm
« Salut les copains » vient de disparaitre laissant la place à « Salut » dans lequel le « Hit Parade » a disparu (quel dommage !!!) mais on peut voir sur le classement des ventes ci-dessous que ce disque à bien marché puisque en deuxième mois (ce qui laisserait supposer qu’il est sorti fin octobre 1976) il est classé 6ème des ventes du mois
http://cicatrice.hautetfort.com/archive/2016/08/21/top-35-des-ventes-de-disques-novembre-1976-5838406.html
Coté presse « jeune » de l’époque on peut voir ceci :
- PODIUM

- STEPHANIE


Commentaire Laurent :
« En novembre 1976, paraît ce 45T et le 3ème et dernier tube de cette année décidément florissante pour Sylvie. Ta sorcière bien aimée »est l’adaptation de Sugar Daddy, version originale que je n’ai jamais entendue. Ce sont Michel Mallory et Pierre Billon (le fils de Patachou et l’inénarrable interprète de la « bamba triste » !) qui ont écrit ces paroles bien légères, en hommage sans doute à la vieille série TV « Ma sorcière bien aimée ». Les français ont pourtant aimé ce titre puisque le 45T s’est écoulé à plus de 250 000 exemplaires ! Mais Sylvie n’aimait pas plus ce titre que « Danse la chante la » l’année précédente et lui a réservé le même sort (si j’ose dire) : son interprétation sur scène s’est limitée à un extrait dans le cadre d’un medley au Palais des Congrès. Puis « Ta sorcière bien aimée » est tombée aux oubliettes : doit-on s’en plaindre ?


Comme souvent, changement d’ambiance avec la face B où figure une chanson originale « Souvenirs » qui est  beaucoup plus mélancolique. Sylvie la chante avant le final du show TV « Dancing Star » accoudée à un piano. Dire qu’elle est d’une grande beauté dans cette séquence serait encore un euphémisme.


Sur scène, ce titre était interrompu par un photographe (Hubert, l’assistant de Sylvie) mitraillant la chanteuse avec un flash, prétexte à la chanson « Photo » chanson- clin d’œil aux paparazzi.
L’intéressé me racontait dans une interview en 2002, que certains spectateurs en venaient parfois aux mains.
http://www.sylvie-vartan.com/vartanie4.htm

Sylvie reprenait « Souvenirs » dans son intégralité après la séquence semble-t-il,c e qui marque sa préférence pour la face B. »

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Lun 22 Mai - 8:53




Commentaire Alain :

Le 45 Tours N° 66 de notre série sort aux alentours du 22/01/1977 (date que je l’ai acheté), toujours chez RCA il porte le N° PB 8015 et contient l3le temps du swing » jumelé avec « Dieu merci »
J’adore ce temps du swing et surtout les différentes façons dont Sylvie l’a chanté …
Le premier disque que je vous présente sur la photo est le TEST PRESSING (attention ces disques, à leur sortie, n’avait pas de pochette photo mais une simple pochette blanche)
Il existe deux variantes de la pochette :
- Pochette avec imprimerie AREACEM
- Pochette avec Imprimerie SOREL
Et quatre labels différents :
- Label papier orange avec écriture du pourtour en blanc
- Label papier orange avec écriture du pourtour en noir
- Label plastique marron (avec RCA en grand)
- Label plastique marron (avec RCA en petit)
Pour une fois il n’y a aucune correspondance en 45 T à l’étranger.
Coté presse, comme toujours PODIUM nous propose un beau poster double page avec une photo de la même cession que celle du 45 T « L’amour c’est comme les bateaux »


Tandis que « HIT MAGAZINE » nous propose la photo qui va bouleverser la vie de Sylvie ….


Commentaire Laurent :

Pas spécialement "swing" cette pochette de 45Tours mais tellement glamour avec Sylvie en vamp emmitouflée dans sa fourrure blanche.
Il s‘agit du même cliché (Sygma => ?) de l’album sorti fin 76. Cette pochette qui joue sur la complémentarité du bleu et de l’orange est très réussie.

Sorti en janvier1977, il  s‘agit d’une reprise d’un titre américain passé inaperçu « House of Swing » et adapté en français par Gilles Thibaut.

C’est surtout à la télévision et sur scène que cette chanson prendra toute sa dimension.
Dans le fameux numéro Un de Maritie & Gilbert Carpentier « Dancing Star », ce n’était pas une mais 3 Sylvie qu’on retrouvait en body lamé et choucroutes colorées sur la tête.



Sur scène, c’était une parodie des Andrew Sisters, présentée comme telle par un membre de la troupe de Sylvie, avec un décor rétro.
Autant en 1975, le spectacle était résolument « côte ouest » avec l’ hommage à Vegas, autant en 1977, on est aussi sur le côte est entre "All That Jazz", le swing et les comédies musicales de Broadway auxquelles se réfère le final « Dancing Star ».
Ce numéro divertissant a d’ailleurs été repris à Las Vegas (grâce à Tony qui voulait que Sylvie offre ses meilleurs ballets au public du Nevada). Le danseur présentait les « Tacky Boogie sisters », tacky signifiant "toc" ou  "kitsh", ce qui montre tout le sérieux de ce numéro.



J’aime beaucoup ce titre bien qu’il m’ait fallu des années pour en comprendre toutes les paroles débitées à la mitraillette par Sylvie ("de Bing Crosby à la douce voix de sirop à celle de rocaille de Louis Armstrong dit Satchmo" notamment).

Sylvie a repris "le temps du swing" en 2010 à l'Olympia

La face B propose « Dieu Merci ». Adaptation de Si ci sto, un titre italien de raffaella carra, la Mina du pauvre en Italie (oui je suis vache c’est comme ça). C’est également Gilles Thibaut qui en signe l’adaptation française.
Ce titre a lui aussi été bien exploité à la TV dans le show Dancing Star puis sur la scène du PDC où, vêtue d’une robe fendue bleue, Sylvie est allongée sur le dos de ses danseurs, réduits à des esclaves consentants. Sexy !



Lors du show Sylvie portait des bijoux Van Cleef et Arpels qui lui valurent d’être sous haute surveillance pendant le tournage.

Trois séquences de cette chanson ont été tournées pour l’occasion : deux avec chignon et une avec cheveux frisés qui n’a pas été retenue mais dont on aperçoit un cliché à l’intérieur de la pochette du 33T « Dancing Star ».
Les observateurs faisaient donc remarquer sur l’ancien forum que lorsque la séquence avec chignon a été rediffusée par la suite (pour un numéro Un Aznavour me semble-t-il), ce n’était pas la même prise car le boa tombe (j’avoue n’avoir pas remarqué cela)
Certains d’entre vous sauront le confirmer ou l’infirmer….

Sylvie a repris "Dieu Merci" en 1996 à l'Olympia mais la séquence ne figure pas sur le film, seulement sur le CD.


Dernière édition par JUVART le Dim 28 Mai - 23:06, édité 1 fois

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Dim 28 Mai - 22:26



Commentaire Alain :
Le troisième et dernier extrait de l’album de 1976 sortira au alentour de avril/mai 1977, RCA N° PB 8074 avec « Masculin singulier » et « Je croyais ».
Je pense que ce ne fut pas le plus gros succès discographique de Sylvie mais peut-être que je me trompe.
Encore une fois on trouve deux variantes de la pochette :
- Pochette avec imprimerie AREACEM
- Pochette avec Imprimerie SOREL
Et deux labels différents :
- Label papier orange avec écriture du pourtour en blanc
- Label papier orange avec écriture du pourtour en noir
Coté presse, PODIUM nous présente ce single dans « Les disques sur flip du mois »


Tandis que « HIT MAGAZINE » envoie Sylvie dans les bras d’un prince Iranien …


Commentaire Laurent :
Ce 45T est une énigme : une pochette quasi identique à celle du précédent (qui était elle-même une variante paresseuse de celle du 33T) et un titre de Mallory dont Sylvie ne chantera jamais ni sur scène ni à la télévision. Dommage car son rythme et la mélodie entêtante de Jacques Revaux auraient pu facilement donner lieu à une chorégraphie.
Je me souviens d’ailleurs en avoir vu une reprise par une troupe de danseurs dans une émission des Carpentier (un intervenant l’évoquait d’ailleurs un jour sur l’ancien forum).
Si Sylvie a boudé ce titre sur scène (comme d’autres avant cf « Danse la chante la » et « Ta sorcière bien aimée »), la raison en est simple : Sylvie n’’aime pas le disco et encore moins ce titre qu’elle confiait encore récemment trouver tout bonnement affreux. On est libre de ne pas partager cet avis.
Mais pourquoi est-il sorti en face A, l’énigme demeure.

La Face B est en revanche plus intéressante pour qui s’attache aux interprétations de Sylvie. Il s ‘agit de « Je croyais », une jolie balade (composée par Cyril Assous) que Sylvie a interprétée dans le show « Dancing Star » de Mariite & Gilbert Carpentier, sur un bateau « cheveux au vent » (déjà !).


Elle aurait pu tout aussi bien chanter « l’amour c ‘est comme les bateaux (qui est également signée Gilles Thibaut), son véritable seul tube « marin », mais il semble qu’elle préfère ce titre puisqu’elle le préfèrera aussi 20 ans plus tard, pour son tour de chant à l’Olympia avec un effet de rideau en guise de mise en scène.



Sylvie a ensuite repris ce titre à Pleyel en 2011.

JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Dim 11 Juin - 8:56



Commentaires Alain :
Ce 68ème 45 T de Sylvie, que nous vous présentons, je l’ai acheté le 07/09/1977, ce doit être à peut près sa date de sortie. Il porte le N° PB 8128 et contient encore un énorme tube de Sylvie « PETIT RAINBOW » couplé avec « BLA BLA BLA ».
On peut trouver deux pochettes avec imprimeries différentes :
- Imprimerie SOREL (inscrit au verso sur le coté gauche a coté du nom du photographe)
- Imprimerie AREACEM (inscrit en bas du verso mais pratiquement illisible puisqu’écrit en noir sur noir)
Et trois labels différents :
- Label orange papier
- Label plastique marron
- Label plastique brun
Ou est sorti ce single dans le monde ? :
- En Allemagne avec le même N°  mais avec une pochette légèrement différente dans sa présentation que la Française (voir la discographie du site :  http://www.sylvie-vartan.com/vartand18.htm
- Encore en Allemagne mais dans une version Allemande (pour les deux chansons) RCA N° 8186.
- Beaucoup plus surprenant ce 45 T d’Equateur N° ECK 200675 avec la version anglaise de « PETIT RAINBOW »  



Italie toujours N° 8128 mais avec un petit bandeau annonçant « 1° IN CLASSIFICA IN FRANCIA » (existe en label blanc PROMO et en label orange papier jaune flave)
- Enfin au Portugal, même N°  mais avec la photo du verso en noir et blanc)
A noter que le 45 T n’est pas sortie au Canada (et pourtant l’album est bien sortie là bas) mais pas non plus au Japon qui a préféré mettre à l’honneur « JE VIVRAIS POUR DEUX » (avec comme en France « Bla bla bla » en face B) RCA SS 3131.
On peut signaler aussi que sur la première version l’album, qui est sorti une petite quinzaine de jour avant le single (LP acheté le 16/08/1977) on pouvait lire le titre « PETIT RAIMBOW » très vite corrigé par RCA avec une autre variation sur l’album (nous reparlerons plus tard car je pense que Benoit nous en parlera dans son livre à venir).
Comme le disent nos amis Italiens ce titre s’est classé N°1 en Octobre 1977 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_titres_musicaux_num%C3%A9ro_un_en_France_en_1977
Coté presse beaucoup de couvertures et d’articles sur Sylvie, en voici quelques uns :
- Un poster dans SALUT :


- Un autre dans le podium de décembre 1977 :


- Une cover pour « HIT MAGAZINE » de 10/77 et un article digne de la presse à sensation d’aujourd’hui « Sylvie kidnappée » :



- Encore une magnifique couverture pour «STEPHANIE » de  octobre 77 et un article « Tous les secrets sur le spectacle de Sylvie » :




Un disque, pour moi, extraordinaire aussi bien par la qualité de sa pochette que par son contenu.

Commentaire de Laurent :

Encore un énorme carton  avec ce 45T sorti en septembre 1977.
Excusez du peu, la pochette est d’Helmut Newton comme pour le 33T qui paraît au même moment.
Sylvie y figure toute en jambes, vêtue d’une robe à franges dessinée par Bob Mackie.
Sur la face A figure le célèbre « Petit Rainbow ». Il s’agit d’une adaptation par Michel Mallory d’un titre au son très Beach boys des Bay City Rollers : « Summer Love sensation »

En anglais, les paroles célèbrent les vacances sur la plage.
En français rien de tel : comme pour « Pour lui je reviens », ce titre entretient l’image d’une Sylvie partagée entre la Californie et Paris, image qui lui colle toujours à la peau.
« Sylvie reviens» a d’ailleurs été le titre d’une exposition organisée par la médiathèque des Halles au début des années 2000
Sylvie l’a chantée avec un plaisir évident à la télévision
ici chez Drucker :

ou dans l’émission Music and musique

et sur la scène en introduction, en disant au public le plaisir qu’elle avait à le retrouver
Quel spectacle !
La même année, Sylvie a adapté ce titre en allemand « Ein kleines hertz auf der haut » avec la même face B : « Wie si reden blah blah »
Il faudra en revanche attendre 1995 pour en découvrir la version en anglais dans un mini CD offert par Juke Box magazine, dans la compilation « L’essentiel » puis parmi les bonus de l’intégrale parue en novembre la même année.
Sylvie a chanté ce titre toute la tournée qui a suivi en 1978, à Genève en 1981 pour l’oublier jusqu’en 1995 où elle l’a repris au Casino de Paris au bout de quelques représentations, à la demande pressante de son ami Etienne Daho qui venait de redécouvrir ce titre. Puis Sylvie l’a chanté lors de son retour au Palais des Congrès en 2004, 27 ans après. Par la suite, ce titre a souvent figuré dans des medleys.
L’image de l’arc en ciel n’est pas non plus étrangère à la grande popularité de ce titre au sein de la communauté homosexuelle. Il est fréquent de l’entendre dans les boîtes gays.
C’est donc « Bla bla bla » qui figure en face B. Ce titre de Michel Mallory joue aussi avec une autre facette du mythe Sylvie : les ragots qui polluaient son mariage.
Sylvie n’a jamais chanté ce titre sur scène mais l’a interprété une fois (en salopette) avec les marionnettes des visiteurs du mercredi :
avatar
JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 56
Localisation : LES SABLES D OLONNE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RETROSPECTIVE DE LA DISCOGRAPHIE

Message par JUVART le Dim 18 Juin - 12:25



Commentaire de Alain :

Ce 69ème 45T de Sylvie sort tout début 1978 (acheté le 7/01/1978) contient deux tubes en puissance « GEORGES » et « ARRÊTE DE RIRE », disque RCA N° PB 8140. Les deux titres ont été classé dans les « hit parade »
Il existe deux pochettes légèrement différentes de ce disque :
- Disque avec imprimerie SOREL avec « Georges » en face A
- La même pochette mais pliée de façon à ce que la face A devient « Arrête de rire » (tout en bas sur la photo).
Deux labels connus (Pierre possède aussi le label uni bleu du TEST PRESSING) :
- Label papier orange
- Label plastique marron
Concernant les sorties de ce disque dans le monde pas grand-chose à signaler (pas de Canada, pas de Japon) mais on a quand même deux belles surprises :
- 45 T Belgique avec pochette (en noir et blanc) différente de l’édition Française
- 45 T Portugal avec la même photo que sur le disque Français mais avec les deux titres sur le recto de la pochette, ce qui la rend beaucoup plus belle que notre édition.
Coté presse, tandis que « PODIUM » (avec une petite photo de Sylvie sur la couverture) nous offre en ce mois de Janvier 78 un beau POSTER avec « Georges » et un article :



Le magazine « SALUT » (avec toujours Sylvie sur la cover) nous donne trois pages sur les « 48H galère de Sylvie »




On terminera cette revue de presse avec «Le nouveau STEPHANIE » (encore une photo de Sylvie sur la cover) qui nous apprend « Comment séduire Sylvie » dans un article deux pages avec de belles photos



Commentaire Laurent :

Ce 69eme 45T a pour premier mérite de proposer une photo (de Leonard de Raemy, auteur de la célèbre affiche à casquette rouge de l’Olympia 68) qui ne se retrouve sur aucun autre disque. C’est une Sylvie inhabituellement frisée avec une élégante veste et chemise probablement signées Dior.
La Face A est l’adaptation par Michel Mallory et Pierre Billon, d’un titre de Pat Simon "George Disco Tango".


On remarquera que la musique n’a pas fait l’objet de réarrangements par l’équipe de Sylvie mais les paroles sont astucieuses et donnaient lieu à un numéro assez amusant : deux danseurs se succédaient pour chaque couplet, puis finissaient par partir ensemble. Impossible pour les gays qui aiment Sylvie ne peut pas voir le clin d’œil qui leur est adressé.
Sylvie l‘a révélé à la télévision dans son show "Dancing Star"


puis dans d’autres émissions dont "Music and Musique"


Sur scène, ce numéro ouvrait la seconde partie du palais des congrès en 1977 et lors des tournées qui l’ont précédé puis suivi jusqu’en… 1980 !

J’ai mis quant à moi un certain temps à déceler qu’il s‘agissait de second degré.

La Face B "Arrête de rire" est l’adaptation par Jean-Marie Rivat d’un titre lui aussi méconnu en France : "Sail on" . Il y est question de paradis artificiels qui semblent abrutir l’homme auquel s’adresse Sylvie. Ces paroles sont audacieuses comme l’est le numéro "Georges" et cela donne de Sylvie l’image d’une femme sulfureuse évoluant dans des milieux interlopes alors que rien ne lui plaisait davantage que de faire la cuisine avec sa mère pour son fils. Qui a chanté "Il y a deux filles en moi" ?

La Face B a suivi à peu près le même traitement que la Face A : Sylvie l’a d’abord chantée lors du même show TV (frisée comme sur la pochette ce qui à l’époque m’avait un peu dérouté)


Sylvie l’a aussi chantée sur scène, vêtue de sa robe à franges tigrée dans un nuage de fumée tout à fait adapté aux paroles de Jean-Marie Rivat


Sylvie n’a jamais rechanté ces titres, à l’exception de « Georges » lors de la séquence Juke-Box de 2008 au Palais des Congrès. Pour l’anecdote, Pierre & Gilles étaient dans le public et Sylvie a ainsi voulu leur faire plaisir.
avatar
JUVART

Messages : 237
Date d'inscription : 04/03/2017
Age : 56
Localisation : LES SABLES D OLONNE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum